L'Esprit Comtois - N°10 Automne 2017

7€

Le 26 août 1789, les représentants du peuple français, constitués en Assemblée nationale, adoptent la déclaration des droits de l’homme et du citoyen. Un texte à l’écho considérable. Un Comtois eut un rôle majeur dans cette période : Jean-Xavier Bureaux de Pusy (1750-1806), député de la noblesse pour les états généraux. Né à Port-sur-Saône (Haute-Saône), sa demeure haut-saônoise était le château de Pusy, à proximité de Vesoul. Il est signataire, en qualité de secrétaire, du procès-verbal de cette déclaration. Au-delà de cette anecdote historique, les Francs-Comtois ont toujours témoigné de leur générosité ou de leur solidarité. Page après page, nous retraçons ces initiatives passées ou actuelles. Dans le dossier, nous vous raconterons la demande, en 1789, de l’abolition de l’esclavage par des habitants de Champagney (Haute-Saône). Nous aborderons aussi la mise en place, au XIXe siècle, de coopératives pour aider les plus démunis à Saint-Claude et l’importance des théoriciens francs-comtois dans la construction de la pensée socialiste. Nous regarderons également la naissance des fruitières, pierre angulaire de l’organisation sociale de nos territoires ruraux, et la mise en place, aujourd’hui, d’une monnaie locale à Poligny, la pive. Mais cette solidarité s’exprime ailleurs en Franche-Comté ; en témoignent l’expérience des coopératives ouvrières issues de Lip – entreprise définitivement fermée en 1977 – ou encore la création du Bar

100 Pages

Frais d'Envoi : 3€

Ajouter au Panier