Photographie de Denis Bringard

PORTFOLIO | Mille Etangs, mille automnes


| Publié 2016-11-10 18:20:05 Aux lisières de la Franche-Comté et des Vosges, en automne, le plateau des Mille Étangs offre à nos regards des paysages exceptionnels. Le photographe Denis Bringard les a saisis.

Achetez - L'Esprit Comtois - N°6



En Haute-Saône, le plateau des Mille Étangs occupe un territoire qui s’étend de Lure à Faucogney, en passant par Melisey, Servance, le col des Croix et le ballon de Servance. C’est un pays à part, où la vie n’a jamais été facile. Traversé par l’Ognon et le Breuchin, deux rivières aux belles eaux vives, le plateau est surtout renommé pour
les eaux calmes des centaines d’étangs qui le parsèment.
Les étangs ont été aménagés à partir du XIe siècle par les moines défricheurs et les paysans qui dépendaient de l’abbaye de Luxeuil-les-Bains (Haute-Saône).
En toute saison, les surfaces des eaux des étangs offrent des effets de miroir remarquables, sinon époustouflants. L’automne garde la préférence, quand les couleurs et leurs nuances défient toutes les palettes des peintres.
C’est un univers naturel particulier où pousse le bouleau, où d’énormes pierres semblent avoir servi pour des parties de pétanque réservées à des géants. C’est un univers qui
ne peut que fasciner les photographes.
« Ce qui me plait, raconte Denis Bringard, ce sont bien sûr les paysages, les belles couleurs automnales. Presque à côté de chez soi, on a l’impression de parcourir de grands espaces sauvages même si en réalité la surface n’est pas très étendue. C’est mystérieux, ça inspire les légendes. Il faut aussi faire attention où l’on pose les pieds. La tourbe, c’est traître ! Et puis, le pays est habité par une faune fantastique, avec des libellules rares et même des plantes carnivores. Le bonheur, tout simplement. »

LES ACTUALITES